Questions Islam : KARBALA, le sacrifice ultime !

Questions Islam : KARBALA, le sacrifice ultime

Peut-on raviver un coeur et lui rendre sa lumière ? L’histoire de l’imam Housseine à cette particularité d’éveiller profondément les consciences et de lever les voiles du doute sur la voie à suivre.

 

Le jour de Ashoura, cet homme d’exception a été projeté dans un temps, hors du temps, car son message universel a traversé les âges, dépassé les frontières, transcender les religions : il a inspiré les plus grands leaders et les intellectuels. Son histoire est celle d’un mouvement révolutionnaire et spirituel qui a réussi à s’imposer dans les cœurs, malgré la volonté de certains de l’occulter ou de le combattre. Qui était Housseine ? Il était le petit fils que chérissait tendrement le messager de Dieu, Mohamed. Que les prières de Dieu soit sur lui et sur sa Sainte famille. Sa mère, était Fatima, la fille du Prophète et son père, l’imam Ali, était le gendre et cousin de l’envoyé de Dieu. Housseine a été élevé dans le berceau de la Prophétie et a baigné dans l’amour intarissable des Ahl El Beyt.

L’IMAM est allé vers sa destinée en réalisant la Prophétie annoncée par son grand-père lorsqu’il était plus jeune. Il a fait le choix du sacrifice le plus ultime, celui de sa personne et de ceux qui lui sont les plus chers. 72, ils n’étaient qu’au nombre de 72 à Karbala, terre du martyre : sa famille, ses frères, cousins, neveux, ses femmes, ses enfants, et quelques fidèles y étaient présents, face à une armée de plus de 5000 hommes, envoyée à la demande de Yazid, fils de Mouawiya.

Pourquoi l’Imam Housseine a-t-il réalisé une marche pénible de 2000 kilomètres, de Médine à Karbala ? Pourquoi s’est-il dirigé avec les siens vers une mort certaine ? Son action n’avait d’autre objectif que de préserver le caractère divin de l’héritage prophétique. L’Imam Housseine et les siens ont donné leur vie pour que le souffle authentique de l’islam nous parvienne et nous éveille… Pour que l’on se souvienne… son martyr nous renvoie à notre nature profonde, à ce que nous sommes… sommes-nous de ceux qui auraient répondu à son appel ? Ou sommes-nous de ceux qui l’auraient négligé ?

Les siècles passant n’ont pas réduit l’émotion qu’a suscité ce terrible événement, révélateur de la folie d’hommes qui se prétendaient musulmans mais dépourvus de foi. Par le massacre de l’imam el Housseine et de sa famille, Yazid s’est cru victorieux. Pourtant, cette voie que l’Imam el Housseine et les siens ont tracé de leur sang a laissé une marque indélébile. Jusqu’à aujourd’hui, nous observons les retentissements de son action qui fait écho aux plus grands mouvements de résistance. À notre Imam, notre amour et notre reconnaissance la plus profonde de nous avoir enseigné par son sacrifice que les principes divins de la justice, de l’amour et de l’honneur sont des principes immuables : quiconque résiste pour préserver ces valeurs, demeurera vivant à jamais.

Commentaires

Commentaires