Le lien entre le Centre Zahra et l’affaire khashoggi // Press TV

Le mardi 2 octobre 2018, une association caritative chiite, le Centre Zahra France, soumis depuis des années à une surveillance rapprochée du renseignement français, a été la cible d’un raid policier impliquant quelque 200 agents de police à bord de plusieurs dizaines de véhicules, ce qui ne s’était jamais produit auparavant.

http://ptv.io/2eFF

Alors que les analyses journalistiques concernant l’opération de police fort médiatisée dont a été dernièrement victime le Centre Zahra France, ainsi que ses membres, font état d’un coup de pression exercé contre la République islamique d’Iran, suspectée à tort de vouloir créer le désordre, les raisons de ces perquisitions dignes d’un film hollywoodien sont probablement tout autres.

Le Centre Zahra France dénonce depuis de nombreux mois le projet NEOM, mettant ainsi en péril des intérêts majeurs, tant du point de vue économique qu’eschatologique. Pour mieux comprendre la situation, nous avons interviewé en exclusivité le directeur du centre et leader des chiites de France, Yahia Gouasmi. Pour les plus pressés, visionnez à partir de la deuxième minute.

Le Parti Anti Sioniste s’indigne de voir nos gouvernements muselés face aux opérations criminelles perpétrées par la famille royale saoudienne. Nous condamnons cette « monarchie » qui s’apparente plus à une dictature totalitariste, ainsi que son culte de la personnalité imposé autour de la famille saoudienne qui ne peut être critiquée sous peine de représailles musclées de la part des autorités, et l’image calomnieuse qu’elle projette sur la communauté musulmane. Le Parti Anti Sioniste se demande combien de temps encore la légitimé de la famille Al-Saoud restera autant préservée ? Et comment un pays qui offre sa nationalité à un robot peut-il bafouer les droits de ses citoyens sans se soucier de l’indignement des peuples ?

Commentaires

Commentaires