Communiqué : La normalisation avec Israël est contraire à l’Islam

L’établissement de relations avec l’entité sioniste est interdit et contraire aux enseignements de l’Islam

Le Cheikh Muhammad Hassan Akhtari Secrétaire général de l’Assemblée mondiale des Ahl el Bayt, a souligné le rôle de l’Union des Érudits musulmans dans la réalisation de l’unité islamique et a considéré les victoires de l’Axe de la Résistance en Irak et en Syrie comme un véritable modèle de cette unité.

Il a ajouté que malheureusement, certains pays islamiques cherchaient à faire oublier la question palestinienne et les crimes de l’entité sioniste : « Vous œuvrez dans cette voie pour établir des relations avec cette entité ».

Il a insisté sur la nécessité d’éradiquer les racines de la corruption représentée par l’entité sioniste avec l’aide des pays islamiques. Pour lui, le soutien, la vente d’armes et la vente de pétrole à cette entité et l’établissement de relations avec elle, qu’elles soient politiques ou commerciales, sont interdits et contraires aux enseignements de l’Islam.

Il a ajouté que les érudits des pays musulmans doivent, par la publication de fatwas, déclarer l’interdiction stricte d’établir des relations avec l’entité occupante sioniste.

Il a évoqué les événements du Yémen et a affirmé que la nation islamique avait aujourd’hui de nombreux potentiels et énergies. Selon lui, les savants du monde musulman doivent exhorter leurs peuples à plus d’humanité et à revivifier les valeurs fondamentales de l’Islam, en les poussant à soutenir les peuples opprimés du Yémen et de Palestine.

Cheikh Akhtari a confirmé que la participation active des érudits et intellectuels religieux aux rassemblements et aux manifestations dans le monde islamique, constituait la meilleure action concrète pour faire face à l’entité sioniste et aux criminels usurpateurs du régime des Al-Saoud.