Discours du Vendredi 6 Février 2015

Dieu dit dans Son Saint Livre, le Coran : Sourate vi « Al An’am » ou « Les Bestiaux » : Verset 75 :

« Ainsi avons-Nous montré à Abraham le royaume des cieux et de la terre, afin qu’il fût de ceux qui croient avec conviction.»

Louange à Dieu, nous Le louons, nous cherchons Son secours et nous comptons sur Lui. Nous cherchons refuge en Dieu contre les maux de nos âmes et nos mauvaises actions. Nous attestons qu’il n’y de Dieu que Dieu, l’Unique sans associé et que Mohammad (ص) est Son serviteur et Son messager, Il l’a envoyé avec la Bonne Direction et la religion de l’Essence afin de la faire apparaître sur toutes même si les hypocrites ne l’aiment pas et il a fait de lui une miséricorde pour les mondes, un annonciateur de la Bonne Nouvelle, un avertisseur, un guide vers Dieu et un flambeau lumineux.

Discours du Vendredi 6 Février 2015

 

Verset 76 :

« Quand la nuit l’enveloppa, il observa une étoile, et dit: « Voilà mon Seigneur ! » Puis, lorsqu’elle disparut, il dit: « Je n’aime pas les choses qui disparaissent ».

Verset 77 :

Lorsqu’ensuite il observa la lune se levant, il dit: « Voilà mon Seigneur ! » Puis, lorsqu’elle disparut, il dit: « Si mon Seigneur ne me guide pas, je serai certes du nombre des gens égarés ».

Verset 78 :

Lorsqu’ensuite il observa le soleil levant, il dit: « Voilà mon Seigneur ! Celui-ci est plus grand » Puis lorsque le soleil disparut, il dit: « O mon peuple, je désavoue tout ce que vous associez à Dieu »

Seigneur accorde-nous la Miséricorde et la droiture dans nos affaires !

2nd discours :

L’IMAM ALI (ع) A SES TROUPES AVANT LA BATAILLE DE SIFFINE:

(1) « Ne les combattez pas tant qu’ils n’ont pas commencé, car Dieu merci, c’est vous qui avez la preuve de votre bon droit et le fait de les laisser commencer est une autre preuve dont vous disposerez contre eux. »
(2) « Et si leur débâcle se produit par ordre de Dieu, n’en tuez pas le fugitif, ne blessez pas un combattant désarmé, n’achevez pas un blessé, n’offensez pas les femmes même si elles injurient votre honneur et qu’elles insultent vos chefs, car elles sont fragiles de constitution, d’âme et d’esprit. »

Notre Dieu ! Guide-nous vers la voie droite, la voie de ceux que Tu combles de Tes bienfaits et non pas celle de ceux qui encourent Ta colère et les Egarés !

Commentaires

Commentaires