Ressentons-nous le manque de Dieu ?
Publié par le

Ressentons-nous le manque de Dieu ?

Pourquoi la nourriture est importante ? De quoi se compose le corps céleste ? Comment transformer notre lecture du Livre de Dieu ? Comment invoquer Dieu ? Quel doit être notre attitude pour invoquer Dieu ? Qu’est que la nostalgie du manque ?

Louange à Dieu, nous Le louons, nous cherchons Son secours et nous comptons sur Lui. Nous cherchons refuge en Dieu contre les maux de nos âmes et nos mauvaises actions. Nous attestons qu’il n’y de Dieu que Dieu, l’Unique sans associé et que Mohammad (ص) est Son serviteur et Son messager, Il l’a envoyé avec la Bonne Direction et la religion de l’Essence afin de la faire apparaître sur toutes même si les hypocrites ne l’aime point et il a fait de lui une miséricorde pour les mondes, un annonciateur de la Bonne Nouvelle, un avertisseur, un guide vers Dieu  et un  flambeau lumineux.

Dieu dit dans Son Saint Livre, le Coran : Sourate IX « At-tawbah » : Verset 72 :

« Aux croyants et aux croyantes, Dieu a promis des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour qu’ils y demeurent éternellement, et des demeures excellentes, aux jardins d’Eden [du séjour permanent]. Et la satisfaction de Dieu est plus grande encore, et c’est là l’énorme succès. »

Extrait de l’invocation « An-Nadba » (la lamentation) :

« J’aimerais connaître l’endroit où tu séjournes durant ton Occultation, dans quel lieu et sur quelle terre ? Es-tu à Radhwa ou ailleurs ? Es-tu à Dhi Touwa ?
Je souffre de voir les créatures et de ne pouvoir te voir ; de n’entendre ni un murmure, ni un secret provenant de Toi ! »

Notre Dieu ! Guide-nous vers la voie droite, la voie de ceux que Tu combles de Tes bienfaits et non pas celle de ceux qui encourent Ta colère et les Egarés !

telegramPour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join » En savoir plus: https://telegram.me/centrezahrafrance
05 mai, 2017 Discours du vendredi, Spiritualité
plus mai 5, 2017

Commentaires Facebook