Achoura : Faire face aux tyrans !
Publié par le

Achoura : Faire face aux tyrans !

Discours de l’Imam Sajad (as) dans le palais de Yazid par Sayed Hassan Nasrallah, c’est delà qu’il tire son inspiration pour résister devant l’injustice du moment.

 

Lorsque les femmes captives ont été emmenées là-bas (à Damas), en présence de Yazid, de ses ministres et des notables, il est clair que la mosquée n’était pas remplie que de gens ordinaires.
Elle était pleine de chefs de tribus et de notables. Yazid les a invités pour fêter sa grande victoire, sa grande vengeance de Badr.
Quoi qu’il en soit, Ali fils de Hossein (p) était présent et voulait parler aux gens. Yazid refusa mais les gens insistèrent pour écouter Ali fils de Hossein.

Les gens dirent à Yazid : « Ce jeune homme est affaibli, il a tout perdu, laisse-le dire ce qu’il a à dire ».
Vu l’insistance des gens, Yazid autorisa le discours d’Ali fils de Hossein. L’imam Ali fils de Hossein se leva et parla. Je vais essayer de faire un petit résumé du discours.
D’après les historiens, après que l’Imam ait formulé les louanges et glorifications sur Dieu, il tint un discours qui fit pleurer l’assemblée.

Damas, la Mosquée des Omayyades pleure ! Elle pleure pour ce qui se passa à Karbala et ce qui arriva à l’Imam Hossein (p) et cela devant le meurtrier !
Un discours qui fit pleurer l’assemblée et qui fit trembler leurs cœurs !

Puis il dit : « Ô gens, Dieu nous a faits le don de six choses et Il nous a accordés sept faveurs.

On nous a donné la science, la sagesse, le pardon, l’éloquence, le courage et l’amour dans le cœur des croyants.

Nous avons été honorés par le fait que le Prophète élu Mohamed (PBDL) est des nôtres, le véridique (Ali) est des nôtres, le Tayar (Jaafar) est des nôtres, le lion de Dieu et de son Messager est des nôtres, les deux Sibtain (Hassan et Hossein)
sont des nôtres.

Celui qui me reconnaît, sait qui je suis et celui qui ne me connaît pas, je l’informerai de quelle lignée et ascendance je suis !
Ô gens ! Je suis le fils de la Mecque et de Mina.
Je suis le fils de Zemzem et de Safa.
Cela signifie qu’il est le fils de Mohamed fils d’Abdallah (PBDL).

Je suis le fils de la Mecque et de Mina.
Je suis le fils de Zemzem et de Safa.
Je suis le fils de celui qui a soulevé la pierre noire pour la mettre dans l’angle de la Kaaba avec l’aide de son manteau.
Je suis le fils du meilleur homme ayant porté des vêtements.
Je suis le fils du meilleur homme qui ait effectué la circonvolution de la Kaabah (tawaf) et le Sa’ee.
Je suis le fils du meilleur homme qui ait effectué le Hajj et prononcé le Talbiyah.
Je suis le fils de celui qui fut transporté la nuit sur le Bouraq.
Je suis le fils de celui qui a été transporté de la mosquée du Masjid el-Haram jusqu’à la mosquée du Masjid el-Aqsa.
Je suis le fils de celui qui fut emmené par l’Ange Gabriel jusqu’au « Sidrat al Muntaha » (confins de l’infini).
Je suis le fils de celui qui était aussi proche que la mesure de deux arcs et encore moins l’Un face à l’autre.
Je suis le fils de celui qui a conduit les anges des cieux durant les prières.
Je suis le fils de celui à qui le Tout-Puissant a accordé la révélation de ce qu’Il a dévoilé.
Je suis le fils de Mohamed, l’élu de Dieu !

Salutations de Dieu sur lui et sur sa famille.
Cela signifie qu’il n’est pas turc ou d’un peuple étranger au Messager.
Je ne suis pas un kharijite !
Je suis le fils de votre Prophète et Messager !
Je suis le fils de votre guide et maître !
Et ces femmes sont mes tantes, mes sœurs et les filles du Messager (PBDL).

Puis, il continua à dire je suis le fils de…, fils de…, fils de…
Et il dit ce qui s’est passé…
Il relata à l’assemblée les événements, puis il dit : Je suis le fils de Fatima Zahra.
Je suis le fils de la Maîtresse des femmes.
Il continua à dire : je suis…, je suis…
Et souvenez-vous, cela se passa à Damas devant Yazid !
Je suis…, je suis… ! Au point qu’on entendit les cris des pleurs des gens !
À ce moment là, Yazid eut peur qu’il y ait des troubles, l’assemblée était sur le point de se révolter !
Yazid demanda au muezzin de faire l’appel à la prière afin de mettre fin au discours.
Il pensait qu’avec l’appel à la prière, l’histoire prendrait fin ici. Or, lorsque le muezzin dit : « Dieu est grand ; Dieu est Grand ! »
Ali, l’Imam Sadjad dit : « Il n’y a rien qui Lui soit plus grand ! »
Lorsqu’il entendit le muezzin dire : « J’atteste qu’il n’y a d’autre Dieu qu’Allah »,
l’Imam Sadjad rétorqua : « Tout l’atteste en moi, mes cheveux, mon corps, ma chair et mon sang l’attestent ! »
Lorsqu’il entendit le Muezzin dire : « J’atteste que Mohamed est le Messager de Dieu », l’Imam Sadjad se tourna vers Yazid et répliqua : « Ce « Mohamed » est mon grand-père ou le tien ?!
Si tu affirmes que c’est ton grand-père, alors tu as menti et mécru !
Et si tu affirmes que c’est mon grand-père, alors pourquoi as-tu tué sa proche famille ! »

dvd-achoura-la-marche-de-la-tristesse

 

Images extraites du film sur Achoura « La marche de la tristesse » disponible sur le site du Centre Zahra France :

http://www.centre-zahra.com/bibliotheque/films/314-dvd-achoura-la-marche-de-la-tristesse.html
 
 

Achoura

Pour Aller plus loin, nous vous conseillons le livre sur les évènements de cette tragédie de l’Islam sur le lien suivant :

http://www.centre-zahra.com/bibliotheque/personnalites/22-le-martyre-de-l-imam-hussein.html

 

 

telegramPour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join » En savoir plus: https://telegram.me/centrezahrafrance

Commentaires Facebook