La Palestine dans l'optique de l'Imam Khomeini
Publié par le

La Palestine dans l’optique de l’Imam Khomeini

La palestineLa victoire de la Révolution Islamique en Iran, a intensifié, pour divers raisons, les luttes anti-sionistes des musulmans et bouleversé le processus de la lutte des palestiniens. Le régime de Chah était considéré comme un allié puissant de l’Occident et d’Israël dans la région névralgique qu’est le Moyen-Orient. Sous le Chah, l’Iran offrait ses marchés à l’importation massive des marchandises et des produits de production israélienne, et contribuait ainsi à l’essor économique du régime occupant. Par ailleurs, le Chah assistait ce régime en lui fournissant et y exportant le pétrole dont avait besoin Israël et dans l’ensemble de l’économie et de l’industrie d’Israël, le pétrole iranien se transformait en une arme et en une balle qui perçait la poitrine des palestinie. L’Iran était devenu une base pour mener des opérations d’espionnage d’Israël et surveiller les arabes de la région. La révélation des rapports ouverts et cachés du Chah avec Israël et l’opposition contre les aides généreuses des musulmans figuraient parmi les mobiles du soulèvement de l’Imam Khomeini. Laissons-lui la parole à ce sujet: « L’un des facteurs qui nous a placés devant le Chah concerne l’aide qu’il octroie à Israël.

J’ai toujours dit dans mes propos que le Chah avait collaboré avec Israël dès le jour de son apparition et lorsque la guerre entre Israël et les musulmans étaient parvenus à son paroxysme, le Chah usurpait toujours le pétrole des musulmans pour donner à Israël, ce qui était l’une des raisons de mon opposition au Chah. » Le renversement du régime du Chah et l’avènement au pouvoir du l’ordre islamique, en Iran, était le premier coup mortel que a sérieusement mis en péril les objectifs expansionistes des sionistes. Les impacts laissés sur l’opinion publique, par le message de la Révolution Islamique et son leadership étaient si vastes que lorsque Anvar Sadat, a signé l’accord du compromis du Camp David, le gouvernement égyptien a été banni du clan arabe, voire de celui des régimes rétrogrades arabes, et s’est trouvé dans un isolement absolu. L’Amérique et les états européens qui étaient les principaux soutiens du régime occupant Ghods avec l’expérience amère qu’ils avaient acquise.

Lors de leur défaite devant le soulèvement de l’Imam Khomeini, se sont mobilisés pour endiguer la Révolution Islamique et changer les conditions et dans ce droit fil, ils se sont résignés même à s’allier afin de sauvegarder l’entité de sa Révolution, guerre qui d’après l’aveu des chefs d’états de l’Ouest et de l’Est, n’était déclenchée que pour régler, définitivement le compte de la Révolution Islamique et effacer de l’esprit des nations musulmanes l’idée du soulèvment et de la révolution. Ainsi Saddam, provoqué et soutenu par les ennemis des musulmans, était devenu le principal acteur d’un drame douloureux et long, qu’évoque l’Imam Khomeini en ces temps: « Ce qui est très regrettable c’est que les superpuissances, notamment l’Amérique en dupant Saddam, l’ont pousser à attaquer notre pays et ainsi l’état puissant de l’Iran s’était donné à se défendre à son rival de l’Est (l’Ex-URSS), ce compris s’est concrétisé dans l’initiation de Saddam à occuper le territoire de la République Islamique d’Iran et dans le soutien tous azimuts qu’on accordé les deux superpuissances tout au long de la longue guerre du régime baathiste de l’Irak avec le jeune ordre islamique en Iran. La guerre imposée s’était déclenchée avec comme but l’occupation et le démembrement de l’Iran et l’anéantissment de la République Islamique qui était décidé de conserver son rôle de pionnier dans le combat contre les ennemis des musulmans et concrétiser le slogan « aujourd’hui Iran et demain Palestine » s’est vu obligé à entrer sur la scène d’une guerre non-désirée afin de permettre à Israël, l’usurpateur et le malfaiteur d’agir pour réaliser son plan néfaste, à savoir, la formation du Grand Israël, du Nil à l’Euphrate. »

Bien que les réalités amères, les complots et les obstacles que les ennemis de l’Islam dressaient devant le progrès de la Révoiution Islamique, ainsi que les évolutions survenues dans le bloc de l’Est, aient rendu l’Amérique, capable de présenter le compromis et la capitulation avec Israël comme unique solution à la crise au Moyen-Orient et que non-seulement, elle fait retourner l’Egypte, au sein des pays arabes, mais que ce pays soit devenu le porte étendard des pays qui ont transigé et qui représentent à l’heure actuel un grand nombre des états arabes, néanmoins, ce qui s’est passé au Liban et ce dont on est témoin aujourd’hui dans les territoires de la palestine occpée, montrent que le peuple palestinien a bien concu le message de la Révolution Islamique en dépit de tous les obstacles et les avertissements vigilents de l’Imam Khomeini ont donné leurs fruits et « l’Intifada » s’est formé. Malgré la trahison des états arabes qui transigé, aujourd’hui même les dirigeants durégime occupant Ghods et de l’Amérique avouent que l’essence de la pensée de la Révolution Islamique les idéaux de l’Imam Khomeini, ont trouvé une présence indéniable dans le cours des événements de la Palestine.

Ce livre contient les directives et les positions d’un grand homme qui a transformé son noulèvement divin, en s’appuyant sur Dieu et sur la grands force populaire, en une grande révolution dans le monde de l’Islam. Dans ce livre, son réunis des extraits choisis des positions de l’Imam Khomeini quant à la question de Palestine dans diverses conjonctures de la Révolution Islamique, positions exprimées lors de ses discours, de ses messages et de ses interviews.

L’étude de cet ouvrage montre parfaitement que le vénéré Imam, même lorsque le régime injuste et oppresseur de la monarchie, était en plein pouvoir, dénonçait les relations cachées du régime du Chah avec Israël et s’opposait avec assiduité au danger d’Israël qui menace le monde de l’Islam. L’Imam Khomeini était la première autorité religieuse et grand patriarche religieux qui a décrété l’autorisation de soutenir les combattants palestiniens en leur allouant des aides prélévées sur le compte des impôts religieux et des charités. Au moment où le régime occupant Ghods, commit le crime d’incendier la Mosquée Al-Aqsa, à l’opposé des autres qui avaient concentré tous leurs efforts dans la reconstruction de la mosquée, l’Imam Khomeini avec sa grande, sagesse, persistait sur le fait de conserver les traces du crime d’Israël en tant que mobile symbolique insitant les musulmans contre le principal auteur du crime c’est-à-dire le régime occupant. Dès le début, il considérait l’aspect islamique et religieux de la lutte contre Israël, comme le procédé le plus efficace pour mobiliser le peuple opprimé de la Palestine et attirer le soutien de l’Oumat islamique. Il était convaincu que les autres lignes de conduite telle que s’appuyer sur la nationalité arabe d’autres idéologies nationalistes, importées et non islamiques, étaient des déviations, éloignant la lutte de son droit chemin, qui devraient aboutir à la libération de Ghods.

Il avait bien conçu les difficultés intestines du monde de l’Islam, dont l’impuissance, la faiblesse ou dépendance de certains chefs d’états islamiques, c’est pour cette raison qu’il insistait sur la nécessité de rehausser le niveau de conscience publique du monde de l’Islam, issue des principes idéologiques et des affinités culturelles et de la croyance de la communauté islamique ainsi que déviter les différends sectaristes; et il y appelait toujours les chefs des états islamiques. Il était persuadé que les états seront digne de diriger cette lutte, tant qu’ils respectent cette conception et ce souhait général des musulmans, sinon, les peuples musulmans devront les traiter comme l’a fait le peuple musulman d’Iran, à l’égard du Chah.

Ici nous passons en revue, les perspectives du vénéré Imam question de la Palestine et la lutte contre l’ennemi sioniste.

En jetant un regard rétrospectif sur cet ouvrage, on pourra résumer ainsi les perspectives de l’Imam Khomeini au sujet de la Palestine et des questions y relatives:

La nécessité d’utiliser l’arme du pétrole contre l’Amérique et Israël:

Au moment où l’expérience de nombreuses guerres entre les arabes et Israël, plus particulièrement celle de la débâcle essuyé dans la guerre de Ramadan avait rendu le terrain favorable à compromettre les arabes, l’Imam Khomeini persistait sur la poursuite de la lutte en usant de l’arme de l’embargo pétrolier contre Israël et ses protecteurs.

Dans un message adressé aux états et aux nations islamiques, à l’occasion de guerre de Ramadan, il a écrit le 16 Aban 1352:

« Il incombe aux gouvernements des pays pétroliers d’utiliser le pétrole et les autres moyens dont ils disposent, comme des armes contre Israël et les colonialistes et de s’abstenir de vendre leur pétrole aux états qui assistent Israël. »

Cette position du vénéré Imam était en vigueur dans diverses conjonctures, même après la victoire de la Révolution Islamique. Mais malheureusement, pour diverses raisons, dont la faiblesse et la dépendance de nombres des chefs d’états islamiques, cette position n’a pas été réalisée. C’est en nous penchant sur les conditions particulières de ces années et sur l’importance et le rôle vital du pétrole dans le progrès des industries notamment dans le temps où le monde industrialisé de l’Occident n’avait pas prévu les mesures nécessaires pour faire face à l’arme de l’embargo, que nous comprendrons mieux l’importance de cette position de l’Imam.

La liberté de la Palestine, subordonnée au retour de l’indentité islamique:

L’adoption d’une position de principe pour entamer une lutte sérieuse contre Israël exige que le peuple tout en étant conscient, ne se laisse pas aller à la fièvre et à la maladie de lutte et qu’il ait une telle confiance à ses chefs d’état qu’il les assiste et collabore avec; mais la repression et le despotisme régnaient sur la plupart des pays islamiques, de sorte que leurs peuples ne soutenaient pas les gouvernements. C’est en concevant cette réalité que l’Imam Khomeini a trouvé en la foi islamique des peuples, l’unique appui de la résistance et a dit:

« Tant que nous ne sommes pas retournés vers l’Islam du Messager de Dieu-tant que nous ne nous sommes pas retournés vers l’Islam du Messager de Dieu, nos problèmes resteront à leur place, nous ne saurons ni résoudre l’affaire de la Palestine, ni celle de l’Afghanistan, ni celles des autres endroits. Les peuples doivent se retourner vers l’Aube de l’Islam, si les gouvernements leur emboîtent le pas, tant mieux, sinon, les peuples doivent séparer leurs comptes de ceux des gouvernement, et les traiter de manière que le peuple d’Iran a traité son gouvernement, ainsi les problèmes seront réglés.

La dénonciation répétée du plan du Grand Israël:

La devise principale du parlement d’Israël était la suivante: « Israël, tes frontières s’étendent du Nil jusqu’à l’Euphrate. » Cette devise était lancée à l’époque où Israël, venait à peine de se former et les occupants étaient faibles et peu nombreux devant le monde de l’Islam, rien donc de plus naturel que doté de la puissance, il s’évertue à la concrétiser.

A maintes reprises l’Imam Khomeini a rappelé le danger de l’expansionnisme d’Israël qui ne se contente pas de ses frontières actuelles et a souligné que si Israël dénie ou camoufle cette devise, c’est pour duper l’opinion publique du monde de l’Islam et suivre la politique rampante afin de réaliser son objectif final. Au cas où cet avertissement lancé par Imam Khomeini était bien conçu, toute la panoplie des plans de compromis qui compte vainement enliser Israël dans des engagements et entente internationaux, et accéder ainsi à une sorte d’autonomie limitée, dans coin de la Palestine en cédant la majorité des territoires occupés, sera obstruer.

La distinction faite entre le judaïsme et le sionisme:

Chacun sait que le sionisme est un phénomène politique avec des idéaux ambitieux, racistent et colonialistes qui sous le couvert du judaïsme, se donne un aspect religieux et cherche à poursuivre ses propres visées en se prétendant sauveur de la communauté juive; or, les esprits éveillés savent bien que la prétention de créer l’union raciale des juifs du monde, n’est que le fruit de l’imagination des sionistes qui, en se référant à cette vaine prétention, essaient de justifier l’usurpation de la contrée de la Palestine et les crimes qu’ils ont commis dans les territoires occupés. Il est clair qu’au début c’était le colonialisme anglais qui détenait les fils de cette affaires et qui a par la suite céder sa place aux hommes d’état de la Maison Blanche. Il ne fait pas l’ombre d’un doute que le néo-colonialisme occidental ne compatit jamais avec la religion de Dieu ni avec les dévots et il ne se soucie que de ses propres intérêts colonialistes. C’est en connaissant ces réalités que l’Imam Khomeini a toujours opposé à ce subterfuge démasquant le visage perfide des soit-disant défenseurs du judaïsme. Il a toujours présenté le sionisme comme un courant politique antagoniste au principe de la religion et aux buts divins des prophètes.

L’union entre l’oumat de l’Islam, voie du salut de la Palestine:

L’Imam Khomeini a toujours conditionné le salut de la Palestine et l’obstruction des visées expansionnistes du sionisme, au retour à l’Islam et à l’union. Il a réitéré que le principal but d’Israël, consiste à anéantir l’Islam, il a toujours demandé de mettre de côté toutes sortes de différends, dont les différends religieux.

Bien que la majorité des arabes et les musulmans habitant la Palestine, furent adeptes des sectes sunnites, mais l’Imam Khomeini en tant qu’autorité religieuse chiite, n’hésitait pas à les soutenir. Pour lui la question palestinenne, relevait de l’honneur de l’Islam, c’est pour cette raison qu’il encourageait tous les musulmans, notamment les chiites du Liban d’assister les palestiniens et réitérait que le problème de la Palestine celui du monde de l’Islam.

L’Imam Khomeini était d’avis que la suprématie de quelques sionistes sur plus d’un milliard de musulmans du monde était un fait honteux et disait: « Pourquoi des pays qui ont tout ce qu’il faut et qui sont dotés de forces, doivent se soumettre à l’hégémonie d’Israël avec sa population aussi infime? Pourquoi est-ce ainsi? N’est-ce pas parce que les nations sont désunies entre elles et sont séparées des gouvernements qui sont eux-mêmes désunis et n’est-ce pas parce qu ‘un milliard de population, un milliard de musulmans malgré tous leurs équipements, demeurent passifs devant les crimes commis par Israël au Liban et Palestine?

L’Imam Khomeini, grand guide de la Révolution Islamique a déclaré cette phrase célèbre: « si tous les musulmans se réunissent et versent chacun un seau d’eau, Israël sera noyé. » Et il a dit: « La question que je ne pose toujours, sans y trouver une réponse, c’est pourquoi, les états islamiques et les nations islamiques qui savent bien où est le mal, qui savent que les mains étrangères sèment la discorde parmi eux enfin de les disperser, qui voient que cette dispersion les affaiblit et les anéantit et qui voient qu’un gouvernement fantoche, qu ’est Israël se tient devant les musulmans qui une fois réunis, en versant chacun en seau d’eau, Israël sera noyé, sont si avilis devant lui? »

Exploiter les occasions et les capacités du monde de l’Islam:

Dans le droit fil de la défense des droits des opprimés de la Palestine ainsi que de la mobilisation des peuples islamiques pour soutenir le soulèvement des palestiniens, l’Imam Khomeini était persuadé qu’au lieu de s’occuper des sujets, des thèmes et des problèmes qui n’ont pas leur origine dans la culture de la nation musulmane palestinienne l’on doit s’inspirer du contexte de l’idéologie de l’Islam et de ses aptitudes. La désignation du dernier vendredi de la lune de Ramadan en tant que la « Journée mondiale de Ghods » témoingne de cette conception vigilente de l’Imam Khomeini. Le mois de Ramadan offre une occasion propice au monde de l’Islam qui mû par la spiritualité d’un mois de jeûne observé par les fidèles et de l’organisation des cérémonies et des réunions religieuses et édifiantes, se sentira prêt à assumer la lourde responsabilité de Tournât pour libérer la première quibla des musulmans. Au cas où grâce à la volonté des musulmans, les obstacles politiques et des propagandes des puissances arrogantes et leurs laquais dans les contrées islamiques, s’émoussant, la journée mondiale de Ghods pourra jouer un rôle décisif dans l’union des peuples de l’Islam et la mobilisation enthousiaste des forces musulmans pour libérer le noble Ghods.

La revivification du Hadj abrahamique et l’attention portée à la philosophie réelle du Hadj, qui, dans le noble Coran est appelé le soulèvement pour le peuple ainsi qui l’accent mis sur les cérémonies du désaveu des mécréats en tant que partie intégrante de l’esprit réel et des rites du Hadj, sont autant d’exemples des capacités qu’attribue l’Imam Khomeini au monde de l’Islam. Conformément à cela congrès mondial du Hadj qui est le centre de l’attention et de concentration des millions de musulmans de par le monde entier, disciples de toutes les différentes sectes de l’Islam, retrouve sa vraie philosophie et se transforme en un foyer pour connaître les problèmes qui concernent le monde de l’Islam et de leurs agents, indubitablement le problème de la Palestine et des territoires occupés des musulmans par une poignée de sioniste, sera placé à la une des questions, préoccupant le monde de l’Islam et par le biais du congrès du Hadj, on pourra créer la solidarité parmi les musulmans du monde et mobiliser tous les moyens du monde de l’Islam pour résoudre définitivement ce mal chronique.

C’est justement en raison de ces moyens et des messages édifiants de l’Imam Khomeini que l’Amérique, l’Europe et Israël, durant les années précédantes ont usé de tous leurs moyens pour confronter la ligne de conduite, déterminée par l’Imam Khomeini et l’ordre de la République Islamiques, ils s’efforcent d’empêcher le message revivificateur de l’Islam pur de Mohammad (que le salut de Dieu soit sur lui et sur ses descendants) de se divulguer. En ayant recours à toutes sortes de subterfuges, de la campagne d’intoxication lancée contre les buts de la Révolution Islamique, jusqu’aux accusations, aux crimes, aux pressions mondiales et aux massacre des pèlerins de la Maison de Dieu pour la seule faute d’avoir scandé le slogan « A bas l’Amérique » , « A bas Israël » , ils s’évertuent à endiguer les vagues de la Révolution Islamique et consolider les pieds de l’état usurpateur d’Israël, au centre du monde de l’Islam. Toutefois, le soulèvement islamique du peuple palestinien est un signe témoignant de cette réalité que le message de l’Imam et mouvement divin ont été perçus par ses principaux interlocuteurs.

Institut de la rédaction et la publication des oeuvres de l’Imam Khomeini (que son âme soit au paradis), affaires internationales

 

 

 

telegramPour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join » En savoir plus: https://telegram.me/centrezahrafrance
08 octobre, 2015 Livres
plus octobre 8, 2015

Commentaires Facebook