Le 15 Cha'ban: Naissance de l'Imam el-Mahdi, fils de l'Imam Hassan el-Askari (p), en l'an 255H
Publié par le

Le 15 Cha’ban: Naissance de l’Imam el-Mahdi, fils de l’Imam Hassan el-Askari (p), en l’an 255H

Al Mahdi, qui est habituellement désigné par ses titres de « Imam al-Asr » (l’Imam « du temps ») et Sahib az-Zaman (Seigneur du temps), est l’Imam Mohamad Al-Mahdi (p) fils de l’Imam Hassan Al Askari (p). Il est le douzième et dernier Imam et successeur du Prophète, que Dieu facilite sa réapparition. Il est la « preuve de Dieu » sur terre. Il est né le 15 du mois de chaâban de l’année 255 de l’Hégire à Samarrah. Avec sa naissance, l’espoir des déshérités et des opprimés de la terre se ravivèrent. Sa mère est une femme pure du nom de Narjess, fille d’un roi byzantin et descendante de Simon le purificateur, l’un des apôtres de Jésus (p).

La nuit de sa naissance, Hakima, la tante de l’Imam Hasan al-Askari (p), s’était rendue chez lui. Alors que le crépuscule approchait, elle voulut rentrer chez elle, mais l’Imam Hasan lui dit de rester passer la nuit, car il était attendu que naisse Al Mahdi (p).

La tante fut étonnée puisqu’elle n’avait remarqué aucun signe de grossesse sur Narjess. L’Imam lui dit :  » Lorsque ce sera l’aube, sa grossesse apparaîtra, car elle est comme la mère de Moïse (p) dont la grossesse resta inconnue jusqu’à son accouchement parce que Pharaon d’Egypte éventrait toutes les femmes enceintes pour empêcher la naissance de Moussa… » La naissance de l’Imam Al Mahdi fut dès lors maintenue secrète, et personne n’en fut informé en dehors de quelques très proches fidèles. Si l’ennemi venait à apprendre que la naissance d’Al Mahdi avait eu lieu, il se serait mis en tête de le tuer.

L’Imam Hassan Al-Askari, père du Mahdi fut décédé en l’an 260 de l’Hégire laissant son unique fils de cinq ans avec une lourde responsabilité. Ainsi, après le martyre de son père, il devint Imam et sur Ordre divin entra en occultation.

Lors de l’établissement de la prière des funérailles de son père, Al Mahdi (p) devança l’ensemble des présents pour être leur Imam de la prière. Et c’est ici que fut le grand miracle de l’apparition du garçon béni qui accourut vers la dépouille de son père et établit lui-même la prière mortuaire. Juste après la prière, il disparut miraculeusement laissant tout le monde dans une perplexité totale.

Dès lors, il n’apparut plus qu’à ses représentants et seulement dans des circonstances exceptionnelles. Cette étape, la petite occultation, s’étend sur 70 ans pendant lesquels l’Imam avait gardé le contact avec ses fidèles par l’intermédiaire de quatre ambassadeurs qui se succédèrent. Le dernier ambassadeur avait annoncé que l’Imam ne désignera pas d’ambassadeur après lui, et qu’après sa mort, ce titre sera annulé. Et une nouvelle étape de la vie de l’Imam commencera.

Cette étape commença en l’an 329 de l’Hégire, c’est la grande occultation qui va durer jusqu’à ce que les conditions soient propices et favorables à la réapparition définitive de l’Imam Al Mahdi, que Dieu facilite sa réapparition. Ainsi, le Saint Prophète (p) disait qu’à l’heure de la parousie, Dieu ordonnera au Mahdi de réapparaitre pour établir l’Islam originel.

telegramPour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join » En savoir plus: https://telegram.me/centrezahrafrance
12 mai, 2017 Événements
plus mai 12, 2017

Commentaires Facebook