Lettre ouverte au président de la république
Publié par le

Lettre ouverte au président de la république

centre

Grande-Synthe, le 19 Janvier 2015

 

 

 

 

Monsieur le Président,

L’article 18 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme stipule : « Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites. »

Monsieur le Président, pourquoi créer, développer et cautionner une injustice pour répondre à une autre injustice ?

Quand nous développons et renforçons une injustice en pensant défendre nos valeurs et que nous lui donnons un drapeau et des armes, nous ne pouvons qu’obtenir des fronts antagonistes.

Ainsi nous obtenons des hommes et des femmes qui se sentent menacés, désignés, insultés, colonisés, appauvris, marginalisés, exclus et certains même terrorisés par ce qui se passe.

Lorsque l’on stigmatise la femme musulmane et qu’on lui impose une guerre pour la libérer sans même la concerter ; quand on oppose les communautés nationales, quand on croit détenir la vérité et que l’on a l’arrogance de vouloir l’imposer en nourrissant l’insulte, la diffamation et la caricature alors, nous préparons une guerre civile.

Sommes-nous conscients de participer à ce chaos dont les stigmates sont présents en France, en Europe et dans le monde ? Ne sommes-nous pas le terreau du terrorisme ? Ne sommes- nous pas arrivés à un point de non retour ? Et ceux qui ont programmé tout cela n’ont-ils pas atteint leur objectif : une guerre des civilisations ?

L’information est devenue une idéologie et une arme au service des lobbies. Lorsque l’on sème le contraire des principes républicains, au nom de la liberté d’expression, nous récoltons des conflits et des amalgames.

N’avez-vous pas déclaré au début de votre mandat, Monsieur le Président, que votre plus grand ennemi était ces mêmes lobbies (le monde de la finance) ?

Pourquoi conduire des guerres au nom de nos valeurs? Sommes-nous, Monsieur le Président, investit d’un pouvoir qui nous permet de penser que ceux qui ne sont pas comme nous sont contre nous ? Nos valeurs ne devraient-elles pas être universelles si nous sommes des hommes libres ?

Monsieur le Président, existe-t-il un moyen de s’en sortir ?

Le Musulman que je suis vous interpelle : que voulez-vous de nous ? Seul le religieux peut construire pour extraire le meilleur de l’Homme.

A vous l’économie, les infrastructures et la sécurité de la nation et aux Hommes de foi le soin de façonner les citoyens en leur faisant prendre conscience que leur vie à un sens dans la République. La laïcité ne préconise-t-elle pas la séparation du religieux et du politique ? Dans ce cas, pourquoi le politique s’immisce-t-il dans la religion en désignant ceux qui doivent être les représentants des différentes communautés nationales ?

Sommes-nous prêts à revenir à la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ? Ou Désirons-nous persister dans nos erreurs et l’injustice qui existent aujourd’hui ?

Monsieur le Président, la première cause de l’insécurité est l’ignorance.

On pointe du doigt l’éducation des parents, les rendant responsables de ce qui arrive aujourd’hui. Par ailleurs, si vous nous laissiez l’éducation de nos enfants, notre fibre religieuse nous permettrait d’en faire de bons croyants et donc de bons citoyens. Notre religion nous enseigne que l’amour de la nation fait partie de la foi.

La laïcité ne permet pas d’exclure les solutions ou l’alternative que le spirituel peut apporter. André Malraux n’a-t-il pas dit : « Le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas »

Aussi la laïcité impose la sécurité pour tous comme vous l’avez si bien dit dans votre récent discours. Les mesures d’urgence proposées par le gouvernement soulagent les citoyens mais il reste encore beaucoup à accomplir. Et nous sommes prêts à prendre nos responsabilités. Quand la patrie est en danger ce n’est pas une idéologie quelle qu’elle soit qui pourra sauver notre nation, la solution ne peut qu’être nationale.

Nous avons reçu dernièrement au Centre Zahra deux membres de la sécurité nationale avec lesquels nous nous sommes entretenus franchement et amicalement à propos de l’insécurité et ils nous ont certifiés qu’un rapport vous serait transmis.

Notre vœu et notre responsabilité sont de tout mettre en œuvre pour un vrai vivre ensemble dans l’amitié et le respect, pour le transmettre aux générations futures.

Monsieur le Président, nous nous sentons menacés au même titre que le reste de la Nation.

Que Dieu protège notre Nation et toutes les nations du monde !

Je vous prie de recevoir, Monsieur le Président, mes salutations respectueuses.

Yahia GOUASMI Centre Zahra France

telegramPour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join » En savoir plus: https://telegram.me/centrezahrafrance
21 janvier, 2015 Actualité
plus janvier 21, 2015

Commentaires Facebook