Sayed Hassan Nasrallah - 30/01/2015
Publié par le

Sayed Hassan Nasrallah – 30/01/2015

Sayed Nasrallah: «Les règles d’engagement au Sud ne nous concernent plus, nous riposterons partout à l’ennemi»

A l’occasion d’une cérémonie organisée vendredi 30 janvier dans la Banlieue Sud de Beyrouth en l’hommage aux sept martyrs de Qouneitra, le secrétaire général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah, a prononcé un discours devant des milliers de partisans de la résistance. Dans ce qui suit, les idées essentielles de son discours:

«Que la paix de Dieu soit sur vous. Je vous salue pour votre participation à cette cérémonie d’hommage à nos martyrs.

Au début, un mot aux familles des martyrs. Je présente mes condoléances pour la perte de vos proches et je présente mes félicitations pour la mort en martyre de vos fils. Ils ont accédé à la vie réelle, et gagné la plus haute position au paradis. Je salue tous ceux qui ont affiché leur sympathie avec la résistance, surtout le peuple palestinien et les factions de résistance. Je remercie ceux qui ont célébré l’exploit de la résistance, et je remercie le peuple libanais qui a participé aux funérailles malgré les menaces sécuritaires. Ces partisans ont une fois de plus respecté leur engagement de rester fidèle à la résistance. Ils sont vraiment les plus honnêtes, les plus pures, et les plus nobles des gens.
De plus, je rends hommage aux martyrs de l’armée libanaise morts dans les combats dans la Békaa pour protéger notre population. Une fois de plus, on confirme que le rôle des terroristes takfiristes complète le rôle des ‘Israéliens’.

nasrallah20150130

Nous disons aux martyrs: Nous vous félicitons pour le sort qui vous a été réservé. Vous vous êtes débarrassés des malheurs et des difficultés de ce monde, alors que nous en souffrons toujours. Nous prions Dieu pour que nous jouissions nous aussi de cette bonne fin de notre vie.
Le martyre du commandant Abou Issa est une preuve que la résistance est forte parce que ses jeunes et ses commandants participent de pair sur le même champ de bataille.

Ces combattants qui ne craignent pas les menaces de Netanyahu. Cette élite de martyrs libanais et iranien de Qouneitra sur le sol syrien traduit le sort unique qui rassemble les peuples de la région. Les régimes et les gouvernements ont toujours divisé les peuples, mais les exploits de la résistance les unissent. Les combattants de la résistance sont toujours prêts à se sacrifier pour la patrie et pour leurs convictions, loin de toutes les ambitions de la vie.

Tous les peuples et les gouvernements de la région souffrent de l’existence de cette tumeur cancéreuse qu’est ‘Israël’. Ces dernières années, ‘Israël’ a commis et commet plus de corruption. Il envahit la Cisjordanie à la recherche de trois colons, commet les plus horribles des massacres à Gaza, profane la mosquée al-Aqsa, torture les prisonniers palestiniens, et continue d’occuper le Golan. Il jette de l’huile sur le feu en Syrie, aide les groupes armés takfiris pour détruire ce pays, mène des raids dans le sol syrien.

Au Liban, il continue d’occuper les fermes de Chebaa, commet de milliers de violations, bombarde à Janta, et assassine le martyr Hassan Laqqis. Le Liban demeure toujours dans un état de danger. Les ‘Israéliens’ se sentent capables de menacer et d’attaquer tout le monde quand bon leur semble. Rien n’empêche ses agressions. ‘Israël’ profite le plus de la situation dans la région, des déchirements et des divisions des peuples arabo-islamiques, à l’ombre de l’absence totale de la Ligue arabe.

Jamais nous n’avons misé sur une telle instance. Mais je dis aux peuples palestinien, syrien et arabe, il n’existe pas de Ligue arabe, ni d’armes arabes, ni d’argent arabe, ni de médias arabes, ni de décision arabe officielle indépendante. Ceci n’existe pas lorsqu’il s’agit du conflit avec ‘Israël’. Mais lorsque les batailles se font dans les pays arabes, au Yémen, dans le Sinaï et ailleurs, la Ligue arabe joue son mauvais rôle. L’axe de la résistance fait face à tous ces incidents.

L’attaque de Qouneitra

Des hélicoptères israéliens ont bombardé dimanche vers midi deux voitures dans la région de Qouneitra, provoquant le martyre de sept combattants. Les ‘Israéliens’ disent que cette décision fut prise par le cabinet restreint. Ce qui s’est passé à Qouneitra est un assassinat odieux. La réalité est la suivante: une décision israélienne a été prise depuis un certain temps pour bombarder ces combattants. Nous sommes face à un assassinat clair en plein jour. Un assassinat qui me rappelle celui de notre maitre sayed Abbas Moussaoui, de sa femme et de leur fils.

Les ‘Israéliens’ n’ont pas encore revendiqué l’attaque de dimanche. Peut-être ‘Israël’ a cru que le Hezbollah va « absorber » l’attaque, ne vas pas l’annoncer à son public et qu’il va dire que ces combattants sont tombés dans les combats en Syrie.

La première surprise de la part du Hezbollah fut le communiqué numéro 1 qui a annoncé la mort de ces combattants une demi-heure après l’agression. Nous n’avons pas caché nos martyrs, ni leur nombre, ni leur identité. Le tueur a été alors confus et le tué est resté transparent, clair et sincère.

Quel est le prétexte de l’assassinat ?

D’après les ‘Israéliens’, il s’agit de plusieurs motifs :

– Ils ont dit que ce groupe voulait commettre une attaque dans le Golan. Six combattants sont venus mener une attaque contre ‘Israël’ alors que des milliers de membres du front al-nosra sont sur place.
– Ils ont prétendu que ce groupe préparait le terrain à des assauts contre ‘Israël’.
– Ils ont dit que ce groupe a mis en place des plateformes pour lancer des missiles contre ‘Israël’.

Je m’adresse aux peuples de la région: A la frontière avec la Palestine occupée, le front al-nosra a déployé des milliers de combattants avec des chars, des roquettes, des anti-chars, des casernes, des positions et des fortifications militaires. Le front al-nosra est la branche militaire d’al-Qaida, placé sur la liste des organisations terroristes. Ce front possède une imposante force au long de la frontière avec ‘Israël’. Pourtant, les responsables israéliens ne ressentent aucune préoccupation. Ils les aident, ils soignent leurs blessés mais prennent une décision dangereuse de bombarder deux voitures sans armes.

D’aucuns arabes ont oublié la cause palestinienne, alors que nous ne le ferons jamais. D’aucuns arabes ont mis ‘Israël’ de côté à cause de leur rancune, et cherchent à renverser le pouvoir en Syrie. Plusieurs évaluations ont été faites par les ‘Israéliens’ sur les dimensions de cette attaque. Sur le plan humanitaire, nous souffrons de la perte de nos proches et de nos fils. Mais loin du plan humanitaire, tout ce qui s’est passé est pour notre bien et pour le bien de la résistance, de la région. Notre culture est puisée de Kerbala, lorsque Sayeda Zeinab a dit n’avoir vu que du bien à travers le martyre de sa famille et des compagnons de l’imam Hussein. Nous, dans cette bataille, souffrons pour la perte de nos bien-aimés. Mais nous sommes les gagnants ici et dans l’au-delà.

Dès les premières heures de l’attaque, des questions ont été posées sur la riposte du Hezbollah et de son ampleur. Mercredi dernier, la réponse est venue. Les ‘Israéliens’ étaient confus face à la revendication de l’attaque. Ils ont été surpris face à la présence d’un colonel iranien parmi les martyrs. Les ‘Israéliens’ ont décrété l’état d’alerte maximale à la frontière. Ils ont déployés leur dôme d’acier. Les colons se sont réfugiés dans les abris. Tout ‘Israël’ avait les yeux braqués sur le Liban, sur le Hezbollah, sur la riposte du Hezbollah.
Je pense que le premier exploit pour le sang de ces martyrs, c’est que depuis dimanche jusqu’au mercredi, ‘Israël’ scrutait un signe quelconque de la part du Hezbollah. Sachez qu’aucun de nos alliés n’accepte que nous soyons exposés à l’humiliation. Aucun dossier n’est évoqué en marge des pourparlers nucléaires. L’Iran respecte nos martyrs et notre sang. Nous avons montré à ‘Israël’ que ses actes ne peuvent passer impunis. ‘Israël’ sait que la résistance est capable de faire tout et possède toutes les données de renseignements sur nos capacités. Alors que les ‘Israéliens’ étaient confus et débattaient des répercussions de l’attaque, nous avons pris la décision ferme de riposter, de punir l’ennemi israélien, de mettre un terme à cette exagération sioniste dans le meurtre et le crime. Nous avons constaté que l’incident mérite des sacrifices. Nous étions prêts au pire scénario. Les ‘Israéliens’ ont compris que toute balle tirée de sa part ouvrira la voie à toutes les options possibles. En plein jour, la résistance a commis son opération héroïque et l’ennemi était incapable de comprendre ce qui s’est passé dès le début à sa fin.

Le résultat de l’opération :

Ils nous ont tués en plein jour, vers 11h45, nous avons fait de même. Ils ont bombardé deux voitures, nous avons frappé plus. Face aux roquettes tirées sur nous, nos combattants ont tiré de même. La différence est que leurs soldats peureux nous ont attaqués de derrière alors que nos combattants les ont attaqués d’en face. La deuxième différence c’est que les ‘Israéliens’ n’ont pas osé revendiquer leur agression, alors que la résistance a revendiqué l’opération dans un communiqué numéro 1. En plus, nos morts sont au paradis, les leurs sont dans l’enfer.
Nous devons remercier les combattants qui ont travaillé jour et nuit pour cette opération héroïque.

Les ‘Israéliens’ ont réalisé que l’estimation de leur direction était stupide.
1- Toutes les prévisions étaient fausses. Cette direction a mis les ‘Israéliens’ et leur entité au bord du gouffre.
2- L’armée sioniste est incapable de faire face à la résistance. C’est ‘Israël’ que nous avons vaincu en 2006 et en 2008. Plus faible que la toile d’araignée.
3- La résistance est dans un état de vigilance maximale.
4- Les groupes terroristes sont un allié naturel de l’ennemi israélien et constituent une armée syrienne de Lahd même s’ils brandissent la bannière de l’Islam.
5- Je voudrais confirmer tous mes propos dits dans l’interview d’al-Mayadeen: Ne testez pas notre force.
6- Les ‘Israéliens’ doivent comprendre que cette résistance est sage, mais elle n’est pas dissuadée. Si les ‘Israéliens’ pensent que la résistance craint la guerre, je leur dis que nous n’avons pas peur de mener la guerre jusqu’au bout et que nous allons remporter cette guerre. C’est la vérité qui a été confirmée sur le terrain.
A nos amis nous disons que nous ne voulons pas de guerre, mais nous sommes prêts à toute éventualité.

Après ce qui s’est passé, la résistance ne respectera plus les règles d’engagement mis en place, ni les limites géographiques. Nous allons attaquer cet ennemi partout et à tout moment lorsque celui-ci va nous attaquer.
Les ‘Israéliens’ ont essayé de contrecarrer les limites de l’opération, en promettant de se venger des responsables. Nous avons compris de ces propos que l’ennemi ne veut pas élargir la zone du conflit mais qu’il va assassiner un à un les combattants qui ont commis l’opération.
Mon message est le suivant: face à l’assassinat de tout cadre ou de tout combattant du Hezbollah, nous allons riposter comme bon nous semble, n’importe où et n’importe quand.
Ce qui s’est passé est une expérience riche pour nous. Ces deux dernières semaines la région était dans une situation qui dépasse la confrontation mais qui n’atteint pas les limites d’une guerre. De nouveau nous assurons que le sang des martyrs engendre les victoires».

Source : French.alahednews

telegramPour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join » En savoir plus: https://telegram.me/centrezahrafrance
04 février, 2015 Actualité, Information - Actualité
plus février 4, 2015

Commentaires Facebook