Im.Khamenei: le chiisme qui offense l’école sunnite est
Publié par le

Im.Khamenei: le chiisme qui offense l’école sunnite est « le chiisme britannique »

Im.Khamenei: le chiisme qui offense l’école sunnite est "le chiisme britannique"Le Guide suprême de la Révolution islamique en Iran, l’Ayatollah Ali Khamenei a de nouveau violemment critiqué les offenses qui peuvent être adressées aux symboles religieux des différentes écoles islamiques sunnites, soupçonnant leurs auteurs chiites d’être enrôlés par les services de renseignements occidentaux.

« Tout chiite qui offense ou porte atteinte aux différentes écoles islamiques, agit en connivence avec les services secrets étrangers », a-t-il affirmé.

Et de poursuivre:  » le fait de provoquer les adeptes des autres écoles islamiques au nom du chiisme relève en réalité du « chiisme britannique ». Et il en résulte l’apparition de groupes hypocrites et collaborateurs, affiliés aux Américains et aux renseignements britanniques à l’instar de Daech et du front Al-Nosra , deux groupes terroristes qui ont mis le feu dans la région à feu et  y ont fait coulé le sang « .

L’imam Khamenei a tenu ces propos à l’occasion de la fête « Eid alGhadir », laquelle commémore le jour de l’accomplissement de la mission du prophète Mohammad (P) quand il a  désigné – par ordre de Dieu- l’Imam Ali Bin Abi Taleb (P)  comme son successeur. Ce jour-là est appelé  » le jour de Ghadir Khumm « .

Cet événement désigne le lieu et la date où le Prophète Mohammad (P) prononça son « Sermon d’Adieu », quelques mois avant son trépas, le 18 Dhou al-hijja (12e mois lunaire) de l’an 10 de hégire -en 632- , sur le chemin du retour du Hajj vers La Médine. A un carrefour à partir duquel les pèlerins se disperseraient, il présenta Ali Bin Abi Talib comme le « mawla » de la communauté, en l’occurrence son guide et son gouverneur.

L’événement du Ghadir Khumm a été rapporté par un grand nombre de Compagnons et de Suivants du prophète Mohammad (s) : plus de cent dix personnes. Ce Hadîth est du genre récurrent qui ne fait objet d’aucun doute, il  a été retransmis par un grand nombre de dignitaires religieux sunnites.

Selon l’agence d’informations iranienne Farsnews, le Guide Suprême de la révolution islamique s’ext exprimé d’abord sur cette commémoration  : « l’évènement de Ghadir a jeté les bases d’un Etat islamique. Cet événement atteste que l’Islam ne conçoit pas que la société musulmane  soit régie par un tout autre principe que celui de la Wilayat. L’argent, la répression, l’extrémisne, l’arrogance ne peuvent servir de base à un Etat qui se veut islamique, car l’Islam  récusent les systèmes politiques injustes comme la monarchie et autre ».

Son éminence a mis l’accent sur le principe de l’autorité de l’Imam  -« véritable garant de l’accomplissement de la mission prophétique »- :  » Ce principe est l’un des piliers du chiisme. Ceci dit, notre attachement à ce principe et la manière à travers laquelle nous le défendons ou nous l’exprimons ne devraient – en aucun cas – blesser les sentiments de nos frères sunnites ».

Il  a insisté sur  » l’importance de l’unité au sein de la Oumma islamique « et a vivement « dénoncé tout discours incendiaire ou sectaire sur la question de l’Imamat, car dans une ambiance d’intolérance et de colère , aucun argument sur le bien-fondé de ce principe ne pourrait être transmis . »

Plus loin dans ses propos l’Ayatollah Khamenei a rappelé les critères qui ont fait de l’Imam Ali (béni soit-il) une personnalité unique et authentique  tels que « sa loyauté envers le Messager de Dieu et son message divin, son dévouement, son savoir, sa connaissance de Dieu, sa bravoure, son abnégation, sa tolérance, et sa clémence » pour revenir par la suite sur la manière dont l’Imam Ali (P), en tant que chef d’Etat  dirigeait la Oumma islamique :  »  la politique de l’Imam (P) était fondée sur le respect du principe d’égalité et d’équité, sur le rejet des ornements de la vie et sur son engagement intègre à faire respecter la justice dans la gouvernance,  et à recommander le Bien et proscrire le mal . »

En appelant à suivre l’exemple de l’Imam ALi et des autres Imams, le guide de la révolution a poursuivi:  » Nous ne pourrons peut-être pas observer les qualités d’ascétisme de l’imam Ali, mais nous pouvons en suivant son parcours lumineux éviter de nous laisser entrainer vers le consumérisme et l’avidité ».

A la fin de son discours, l’ayatollah Ali khamenei  a appelé « les jeunes à agir consciencieusement , à se comporter de manière responsable et à être présents sur toutes les scènes »:

« C’est ainsi que nous réussirons à  renforcer  nos capacités et à développer nos aptitudes », a-t-il conclu.

telegramPour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join » En savoir plus: https://telegram.me/centrezahrafrance
21 septembre, 2016 Actualité
plus septembre 21, 2016

Commentaires Facebook